L’emballage spécifique aux produits dangereux

0
897

L’emballage, c’est aussi le conditionnement pour les produits dits dangereux et sensibles. Ils concernent l’industrie biologique, chimique, physique, médicale et pharmaceutique. Ils font l’objet d’une réglementation rigoureuse puisqu’ils doivent être homologués ONU : Sans cette norme, ils ne peuvent être transportés et acheminés vers leur destination ou leur zone de stockage.

Des emballages stricts

Les solutions d’emballage pour les produits dangereux et sensibles sont réalisés à partir des demandes des clients et les sociétés spécialisées dans l’emballage disposent de techniciens qualifiés comme chez BBA. Ils sont chargés d’étudier et de tester les produits d’emballage carton, bois, isotherme avant leur mise en circulation.

Dans l’industrie pharmaceutique, les emballages carton que l’on va chercher à la pharmacie répondent à des normes très rigoureuses pour le patient : il doit contenir un certain nombre d’information qui permettent une traçabilité du produit, des mises en garde, un encart prévu pour la posologie à administrer etc …

Des gammes variés pour répondre à chaque exigence d’emballage

Ces emballages spécifiques sons soumis à des réglementations très strictes car les produits qu’ils vont contenir sont dangereux ou infectieux (comme les toxiques, des carburants, des gaz, des déchets par exemple) et doivent remplir une mission de préservation pour écarter tout risque de contamination, d’infection, voire d’explosion. Il ne s’agit pas de les emballer simplement à l’aide d’un carton, d’un film plastique ou d’un film étirable, il faut suivre une procédure bien stricte.

Une norme pour chaque voie de transport pour les emballages

Les produits peuvent transiter par voie routière, aérienne et maritime. Chacune de ces voies impose à l’emballage des produits dangereux et toxiques une mise en conformité d’une norme spécifique.
Pour le transport aérien, il s’agit de la norme IATA (International Air Transport Association), pour le transport maritime il s’agit de la norme IMDG.

SHARE

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY